géographie - muniga

Sommaire

Pour recevoir notre Newsletter

Enseigner la géographie autrement au lycée

classe de Terminale

MASSILIA

Géographie-Muniga

Association loi 1901

Ne réfléchissez plus.....

Pour un bon croquis de géographie

Il vous faut le Normographe !

Cliquez sur l'image.... vite....

Tous les croquis du nouveau programme 

rentrée septembre 2020

 

Jacques MUNIGA
Docteur en Géographie, aménagement et urbanisme
Docteur de 3e cycle en géographie et aménagement
D.E.S.S. en droit de l'urbanisme
D.E.S.S. en Aménagement rural
Diplômé ICH - Arts et Métiers Paris
Auteur et co-Auteur de manuels scolaires 
(chez MAGNARD, NATHAN, HACHETTE, LE LIVRE SCOLAIRE)
Jacques MUNIGA
Docteur en Géographie, aménagement et urbanisme
Docteur de 3e cycle en géographie et aménagement
D.E.S.S. en droit de l'urbanisme
D.E.S.S. en Aménagement rural
Diplômé ICH - Arts et Métiers Paris
Auteur et co-Auteur de manuels scolaires 
(chez MAGNARD, NATHAN, HACHETTE, LE LIVRE SCOLAIRE)

 

Jacques MUNIGA
Docteur en Géographie, aménagement et urbanisme
Docteur de 3e cycle en géographie et aménagement
D.E.S.S. en droit de l'urbanisme
D.E.S.S. en Aménagement rural
Diplômé ICH - Arts et Métiers Paris
Auteur et co-Auteur de manuels scolaires 
(chez MAGNARD, NATHAN, HACHETTE, LE LIVRE SCOLAIRE)

Jacques MUNIGA

Docteur en Géographie, aménagement et urbanisme

Docteur de 3e cycle en géographie et aménagement

D.E.S.S. en droit de l'urbanisme

D.E.S.S. en Aménagement rural

Diplômé ICH - Arts et Métiers Paris

Auteur et co-Auteur de manuels scolaires

(chez MAGNARD, NATHAN, HACHETTE, LE LIVRE SCOLAIRE)

Co-Rédacteur de la ressource "Pratiquer différents langages  en histoire et en géographie" publiée par la direction générale de l'enseignement scolaire sur éduscol

 

Thème 1 : Mers et océans : au cœur de la mondialisation

 

Ce croquis répond aux exigences des directives de l'inspection générale puisque pour le thème 1 – La métropolisation : un processus mondial différencié- dans le programme de géographie de la classe de Terminale, il est mentionné : « La maritimisation des économies et l’ouverture des échanges internationaux confèrent aux mers et aux océans un rôle fondamental tant pour la fourniture de ressources (halieutiques, énergétiques, biochimiques…) que pour la circulation des hommes et les échanges matériels ou immatériels. L’importance des routes et les itinéraires diffèrent selon la nature des flux (de matières premières, de produits intermédiaires, industriels, d’informations…). Mais les territoires sont inégalement intégrés dans la mondialisation. Les routes maritimes et les câbles sous-marins, tout comme les ports et les zones d’exploitation, restent concentrés sur quelques axes principaux. D’importants bouleversements s’opèrent, ce qui accroît les enjeux géostratégiques et les rivalités de puissance, notamment autour des canaux et des détroits internationaux. La mise en valeur et l’utilisation des mers et des océans relèvent d’une logique ambivalente, entre liberté de circulation et volonté d’appropriation, de valorisation et de protection. La délimitation des zones économiques exclusives (ZEE) est aujourd’hui la principale cause de tensions entre les États en raison des ressources présentes dans ces zones et de la volonté de ces États de les exploiter.».
«Étude de cas possible : Le golfe Arabo-Persique : un espace au cœur des enjeux contemporains» 

 

Dès lors, nous pouvons proposer un croquis intitulé « Le golfe Arabo-Persique : un espace au cœur des enjeux contemporains ».

 

 

Cliquez sur l'image !

Thème 1 : Mers et océans : au cœur de la mondialisation

 

Ce croquis répond aux exigences des directives de l'inspection générale puisque pour le thème 1 – La métropolisation : un processus mondial différencié- dans le programme de géographie de la classe de Terminale, il est mentionné : « La maritimisation des économies et l’ouverture des échanges internationaux confèrent aux mers et aux océans un rôle fondamental tant pour la fourniture de ressources (halieutiques, énergétiques, biochimiques…) que pour la circulation des hommes et les échanges matériels ou immatériels. L’importance des routes et les itinéraires diffèrent selon la nature des flux (de matières premières, de produits intermédiaires, industriels, d’informations…). Mais les territoires sont inégalement intégrés dans la mondialisation. Les routes maritimes et les câbles sous-marins, tout comme les ports et les zones d’exploitation, restent concentrés sur quelques axes principaux. D’importants bouleversements s’opèrent, ce qui accroît les enjeux géostratégiques et les rivalités de puissance, notamment autour des canaux et des détroits internationaux. La mise en valeur et l’utilisation des mers et des océans relèvent d’une logique ambivalente, entre liberté de circulation et volonté d’appropriation, de valorisation et de protection. La délimitation des zones économiques exclusives (ZEE) est aujourd’hui la principale cause de tensions entre les États en raison des ressources présentes dans ces zones et de la volonté de ces États de les exploiter.». […]En tant qu’espaces vecteurs de transport et zones pourvoyeuses de richesses, au cœur donc de l’accroissement des échanges, les mers et les océans sont aussi l’objet de tensions fortes entre volonté d’appropriation de la part des États, principe de liberté de circulation et prise de conscience de leur nécessaire protection [...] La volonté de maintenir la liberté et la sécurité de la navigation conduit à la mise en place de différents dispositifs [...] La lutte contre la piraterie et le brigandage (concentrée en certains endroits [...] détroit de Malacca) est de plus en plus assurée par des coalitions internationales. Face aux velléités d’appropriation et de restriction de la circulation en mer de Chine méridionale par la Chine, les différentes puissances ont tendance à y envoyer des navires militaires de manière fréquente afin d’affirmer le principe de libre circulation défini par la CNDUM.».
«Étude de cas possible : Le golfe Arabo-Persique : un espace au cœur des enjeux contemporains» 

 

Dès lors, nous pouvons proposer un croquis intitulé « La mer de Chine méridionale : enjeux économiques, stratégiques et concurrences territoriales ».

 

 

Cliquez sur l'image !

Thème 2 : Dynamiques territoriales, coopérations et tensions dans la mondialisation

 

Ce croquis répond aux exigences des directives de l'inspection générale puisque pour le thème 2 - Dynamiques territoriales, coopérations et tensions dans la mondialisation- du programme de géographie des classes de Terminale, il est mentionné : « La mondialisation contemporaine conduit à l’affirmation ou à la réaffirmation de puissances et à l’émergence de nouveaux acteurs.[…] L’objectif du thème 2 est de comprendre que la mondialisation, en tant que processus sélectif et cumulatif, hiérarchise les territoires à différentes échelles.[…] Loin d’être un processus spontané, la mondialisation est un processus induit par les stratégies d’acteurs et les progrès réalisés en termes de transports et de communications. Les infrastructures de transports et de communications favorisent également la mise en relation des territoires, certes de manière différenciée. Les héritages historiques et ces stratégies contribuent à la formation de pôles moteurs très intégrés à la mondialisation, qui constituent des centres. [...] les centres ont leurs propres périphéries.[…] L’organisation mondiale est de plus en plus multipolaire, notamment avec l’affirmation des pays émergents[…]Il convient d’étudier les stratégies des acteurs dans leurs relations mutuelles et le contexte de mondialisation.[...] Cela implique des mesures de coopération [qui] peuvent parfois conduire à des tensions à différentes échelles.

Concernant les inégalités territoriales, l’Union européenne a permis un rattrapage considérable du sud de l’Europe par rapport au nord. [...] Dans le reste du monde, de nombreux accords régionaux économiques se sont réalisés (ASEAN, ALENA, MERCOSUR.»  

L'inégale intégration des territoires dans la mondialisation

Cliquez sur l'image !

Pôles et flux de la mondialisation

Cliquez sur l'image !

Le Mercosur,

entre intégration régionale et tensions

Cliquez sur l'image !

Thème conclusif : La France et ses régions dans l’Union européenne et dans la mondialisation : lignes de force et recompositions

 

Ce croquis répond aux exigences des directives de l'inspection générale puisque pour le thème conclusif – La France et ses régions dans l’Union européenne et dans la mondialisation : lignes de force et recompositions- du programme de géographie des classes de Terminale générale, il est mentionné : « L’étude de la France et de ses régions vise à interroger le rôle des acteurs, à différentes échelles, dans l’intégration européenne et mondiale, et les effets territoriaux différenciés de cette intégration.
L’étude de la région du lycée permet de mobiliser les connaissances acquises sur la France pour les appliquer à une autre échelle d’analyse. Il s’agit d’envisager avec les élèves les territoires de proximité et les divers aspects de leur attractivité. Cette approche leur fournit des clés de lecture pour comprendre leur territoire de proximité.
Cet exercice permet de mettre en œuvre la capacité « réaliser des productions graphiques et cartographiques dans le cadre d’une analyse » et, dans le cadre du thème conclusif, d’approfondir « l’élaboration de croquis plus complexes ».

 

Dès lors, nous pouvons proposer un croquis intitulé « L'organisation du territoire de la Nouvelle Calédonie ».

 

 

Cliquez sur l'image !